Musée du Terroir


 

vignette-musee-du-terroir-peille

Le savoir-faire de leurs ancêtres, ancré dans la mémoire collective, ne devait pas se perdre aux yeux des Peillasques. Pour conserver et faire partager l’histoire de leur village, le musée du terroir de Peille dévoile les nombreux us et coutumes du passé au travers d’éléments singuliers qui rythmaient la vie d’autrefois. Un tour d’horizon des traditions peillasques…

La création du Musée du Terroir n’aurait pu se faire sans le travail et l’investissement incessants de Louis Demay, conservateur de ces lieux, décédé en 1997, à qui nous souhaitons aujourd’hui rendre hommage. Cet illustre personnage Peillasque, amoureux de son village, a souhaité durant toute son existence que le patrimoine, son histoire culturelle et sociale de la cité soient conservés afin que le souvenir de nos origines subsistent. Récoltant deci delà des objets dans les caves, les débarras, les greniers des habitants de Peille, remettant en état de vieilles machines, il a réuni de nombreux instruments montrant la rudesse de la vie du XIXème siècle.

Différents thèmes se succèdent au sein de l’exposition : l’école, les loisirs avec les incontournables jeux de boules, les tâches ménagères.

Vous rencontrerez également au fil de votre visite les vieux outils utilisés jadis pour le transport des marchandises tel le « caban » (panier) ; le travail du blé avec le « drailh » (tamis de peau de chèvre pour séparer les épis cassés au battage pour la nourriture des volailles) ; le labeur des champs avec la « poulhiera » (outil tranchant s’apparentant à la serpe, utilisé pour ébrancher ainsi que pour couper les broussailles ; ou le magailh » (houe à trois dents) l’élevage tel « l’escandaï » (balance romaine sans plateau, servant à la pesée du bétail sur pied), etc.

Tout un ensemble d’ustensiles d’hier et aujourd’hui qui vous feront participer à la vie quotidienne des peillasques.

Ainsi, l’ancêtre de la cuisinière, appelé jadis le potager, a été reconstitué. Meuble servant à la cuisson des aliments, il est tout aussi typique que ces immenses jarres où l’on entreposait dans le temps l’huile d’olive.

Particularité du musée qui en fait tout son charme : les objets sont nommés en langue de Peille, une autre idée de Louis Demay qui ne manquera pas d’enchanter les passionnés de langue d’oc.

Téléchargez le plan du village de Peille.
vignette-plan-village

Le Point Infos

MAIRIE DE PEILLE

Tél : 04 93 91 71 71

Mail :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

FERME